Véhicule Pro ou Perso? Que choisir?

Véhicule Pro ou Perso ?

Pour effectuer vos déplacements professionnels, vous avez le choix d’utiliser votre véhicule personnel ou le véhicule de votre société. Quelle est la différence et surtout, quel est le meilleur choix ?

L’utilisation du véhicule de société

Le principal attrait d’une telle acquisition réside dans le fait de faire supporter le coût du véhicule par la société. Dans cette hypothèse, la société va acquérir le véhicule grâce à l’emprunt ou à ses fonds propres. Le dirigeant ne supporte donc pas les frais d’acquisition.

En cas d’acquisition d’un véhicule de tourisme, le véhicule est inscrit au bilan et fait l’objet d’un amortissement déductible mais limité. En effet, les amortissements, ou les loyers ne sont déductibles qu’à hauteur de certains montant en fonction du taux d’émission de CO2.

En cas d’acquisition d’un véhicule utilitaire, l’amortissement est déductible en totalité ce qui permet de réduire l’impôt sur les revenus ou sur la société.

Les autres frais déductibles. Les dépenses courantes du véhicules (carburant, entretien, assurances, …) sont déductibles en totalité.

L’utilisation privée du véhicule = Avantage en nature

Lorsque le dirigeant va utiliser son véhicule à des fins personnelles, il bénéficie d’avantage en nature soumis aux cotisations sociales et imposable à l’impôt sur le revenus.

La TVA dans tout ça ?

La TVA est non récupérable sur l’acquisition ou la location d’un véhicule de société. Il en est de même pour la TVA relative aux dépenses de réparation et d’entretien de ce véhicule. Pour les véhicules utilitaires toute le TVA est récupérable.

La TVA est cependant récupérable sur le carburant soit en totalité soit à hauteur de 80% suivant le type de carburant et du véhicule.

L’utilisation du véhicule Personnel

Nous sommes dans le cas où le dirigeant achète son véhicule personnellement et non au nom de la société. Il pourra prétendre au remboursement des sommes engagées, soit sur la base du coût réel, soit en utilisant le barème forfaitaire kilométrique de l’administration fiscale.  Ces remboursements ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu et sont déductibles du résultat de l’entreprise.

Conclusion :

Si la possibilité de faire supporter le coût d’un véhicule à l’entreprise paraît attrayante, elle ne doit pas occulter la fiscalité défavorable et pénalisante.

Une voiture de société si vous souhaitez acheter un véhicule neuf haut de gamme et que vous effectuez peu de déplacements. Sinon les frais si vous souhaitez acquérir un véhicule d’occasion et/ou à faible valeur et que vous réalisez des déplacements importants.

Voir nos autres articles

Vous avez raté nos précédentes Newletters, pas de panique, retrouver tous nos articles en cliquant ici